mardi 18 octobre 2011

NON AUX PRIMAIRES

Il fût un temps pas si lointain ou certains disaient de ne pas nous inquiéter car le zorro de l'économie allait revenir parmi nous pour sauver la France. Malheureusement pour ses admirateurs, zorro s'est transformé en zéro en montant une femme de ménage au lieu de son fidèle destrier.
Les primaires se feront sans zorro mais pas sans zéro.

Six candidats : deux pour la figuration, une ancienne candidate à la présidentielle qui vient de réaliser que pour se rendre à l'Elysée, il ne lui restait que deux solutions : la journée du patrimoine ou accompagner son ex-mari ; un doux dingue qui comme à chaque crise grave clame la fermeture des frontières et qu'il faut transformer la France en village Gaulois mais en oubliant que la potion magique n'existe pas et enfin deux candidats l'un qui représente la gauche dure et l'autre la gauche molle.

Depuis des semaines, il n'y a que les primaires au programme. La droite crie au scandale médiatique, elle n'a plus de possibilité de s'exprimer. Elle nous fait croire à l'injustice tout en étant ravie que les socialistes aient réussis à faire oublier la cascade d'affaires compromettantes qui leur tombent dessus depuis des mois.

Si on essaye d'oublier ce qui se passe en France, on se prend la dette de la Grèce qui gangrène l'Europe, l'Italie   (dirigée par un autre zéro sexuel), l'Espagne, le Portugal qui perdent dangereusement leurs bonnes notes. Plus loin, ce n'est pas mieux, pas un pays, pas un gouvernement en ce moment pour croire qu'il fait bon de vivre sur terre.

Alors si vous manquez d'oxygène en ce moment à cause de tous ces débats sans idées, de toutes ces petites phrases mesquines, de toutes ces notes distribuées aux mauvais élèves. Si vous en avez marre de respirer ce vent d’hypocrisie qui souffle sur les vrais problèmes de notre vie quotidienne sans jamais essayer de les résoudre. Je vous donne un conseil, dites NON AUX "PRIMAIRES" et OUI AUX "PRIMES AIR".


Ces primes ne sont pas donné par l'Etat mais par la nature tout simplement. Elles sont gratuites et à la portée de main de tous ceux qui s'en donnent la peine.
Les " Primes Air" c'est une fleur sur un bord du chemin, un reflet de lune dans une marre, une abeille qui butine sous vos yeux, un rayon de soleil entre les arbres, un oiseau qui chante au-dessus de votre tête ...

Ces primes ne résoudront pas le chômage, la faim dans le monde, les conflits planétaires et toutes autres tragédies humaines ou naturelles. Non, mais elles permettent à chaque être humain qui n'oublie pas d'ouvrir les yeux de continuer son chemin en offrant à son coeur des moments de bonheur et à son esprit un peu  d'air frais.

Faites comme moi ; votez pour les Primes Air !